Canada: Trans, elle quitte sa femme et leurs sept enfants pour vivre comme une fille de 6 ans

Stephanie a rompu avec son statut d'époux et père de famille pour devenir une fillette âgée de 6 ans. La presse en parle. Et dans toutes les langues. Stefonknee Wolscht, 52 ans aujourd’hui, était un homme à l'état civil avant d'entreprendre une transition de genre et d'opter pour le prénom Stephanie crossdresser. Cette personne transgenre, qui vit à Toronto au Canada, a découvert sa véritable identité après 23 ans de mariage, la naissance de ses sept enfants et un ultimatum, fixé par sa femme. 33 Son épouse lui avait donné un ultimatum« Elle m’a demandé de choisir entre arrêter d’être une transgenre et partir », a confié Stephanie au journal britannique Daily Star. Elle est donc partie pour vivre une crossdressing nouvelle vie, laissant derrière elle son statut de mari et père de famille nombreuse. Le quotidien anglais The Independent a annoncé ce week-end que celle qui se présente désormais comme une fillette de 6 ans avait été recueillie par un couple, justement en quête de l’adoption d’un enfant pour tenir compagnie à leur fille unique de 7 ans.

FEMINI GIRDLE CP1 CP2            STARTING AT: $385.00

  • Life like in appearance and feel, the Femini Girdle is the most advanced silicone prosthetic in the world. Ideal for crossdressing and other fetishes.
  • The girdle is easy to put on and it provides the wearer with a natural bounce and jiggle -- just smooth yourself with baby powder and step into it like you would any other girdle...pulling it up and over your waist

g_05http://www.feminization.us/vagina-prosthesis-c-16.html

Après plusieurs tentatives de suicide…Dans la série documentaire qui est consacrée au parcours de Stephanie, appelée « The Transgender Project », elle confie être devenue suicidaire et avoir été hospitalisée après sa première participation à la marche des trans de Toronto (Canada), en 2009. Elle raconte également qu’en 2012, sa fille l’avait invitée à son mariage mais en réclamant qu’elle soit habillée en père de famille et en lui interdisant d’adresser la parole aux invités. Ce jour-là, Stephanie a encore tenté de mettre fin à ses jours. « Ma maman et mon papa adoptifs sont à l’aise avec mon identité »« Je ne peux nier le fait d’avoir été mariée. Je ne peux nier le fait d’avoir des enfants mais je ne veux pas être un adulte en ce moment. » Stephanie s’est réconciliée avec elle-même : « Je dessine, j’ai des activités d’enfant avec ma nouvelle grande sœur. Ma maman et mon papa adoptifs sont complètement à l’aise avec mon identité de petite fille. »