Les 10 principaux mythes à propos des personnes Transgenres part 2

z-11

Mythe n ° 6: Les personnes transgenres détestent leur corps.

C’est un mythe très répandu. Il est logique qu’une personne qui s’identifie comme une femme pourrait être mal à l’aise dans son corps masculin, et vice versa. Et certaines personnes transgenres sont mal à l’aise et veulent modifier leur corps. D’autres personnes choisissent de vivre avec leur corps tel qu’il est.

Ne pas choisir n’indique pas plus que la personne se déteste. Au contraire, une personne transgenre peut s’aimer au travers de son processus global de transition. Et nous pouvons les aimer aussi !

La relation de chaque personne avec son propre corps est unique ; et nous devons soutenir toutes les personnes transgenres dans ce qui est le mieux pour elle. Lire à ce sujet le témoignage de Celia.

Mythe # 7: Les personnes transgenres effectuent des spectacles de travesti.

Les penseurs conservateurs aimeraient pointer du doigt une drag-queen chantant, se trémoussant, très légèrement vêtue et fardée comme une reine en s’exclamant : “c’est une transgenre !”. Mais ils ont tort.

En fait, saviez-vous que la grande majorité de ces spectacles sont réalisés par des personnes non-trans ? car il ne s’agit que d’un spectacle, pas de personnes réelles.

les Drag Queens et Drag Kings se travestissent dans le cadre d’un théâtre, d’une comédie, plus rarement pour des raisons politiques (cf Les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence). Ils le font pour leur art et ils le font pour vous, les spectateurs.

Quand une femme trans porte des vêtements de femmes ou un homme trans porte des vêtements pour hommes, ils ne sont pas en spectacle. Ils ne se travestissent pas, même si en début de transition les techniques peuvent être les même. Ils portent tout simplement leurs vêtements.

B1-26

Mythe # 8: Vous pouvez dire que quelqu’un est transgenre juste en le regardant.

C’est un mythe destiné à nous faire croire que les personnes transgenres sont toutes monstrueuses. Et que vous pouvez en spoter un, comme un méchant de dessin animé. «Regardez, unE transsexuelLE!”

C’est un mensonge nuisible et trompeur.

La vérité est que les personnes transgenres ont un corps comme le nôtre. Et qu’elles peuvent l’afficher de manière très traditionnelle.

Certaines passent très bien, d’autres pas.

En tant que militant LGBT, féministe ou tout simplement être humain, nous ne jugeons pas nos corps ni celui des autres.

Mythe # 9: Les personnes transgenres ne sont pas de «vrais» hommes ou femmes.

C’est probablement le mythe le plus nuisible de tous. Il nous dit que les personnes transgenres sont en quelque sorte moins humains en raison de leur identité de genre. Et ce serait la preuve qu’elles n’auraient pas de place appropriée dans notre société.

Cela est odieux et inacceptable.

Toute personne devrait avoir le droit d’être des hommes et des femmes, indépendamment de son identité de genre ou de tout autre classification.

Il n’y a pas de manière unique d’être humain.

2-r

Mythe # 10: Les personnes transgenres sont bizarres.

Quand quelqu’un est différent de tout ce que nous avons vu et connu, nous pensons, c’est bizarre.

Il est normal d’avoir cette pensée. C’est la nature humaine. Mais il est important de comprendre que notre perception de ce qui est «bizarre» est basé sur nos expériences et sur notre culture.

Beaucoup d’autres cultures de par le monde pensent que vivre en dehors de la binarité du genre (homme/femme) est parfaitement normal. Les personnes transgenres sont alors intégrées dans ces sociétés et peuvent même être tenues en haute estime.

Nous pouvons faire la même chose ! En tant que militant LGBT, en tant que féministe, ou tout simplement en tant qu’être humain, nous pensons que la différence est une force ! (Et nous embrassons l’étrangeté aussi).

Pourquoi ces mythes?

Tous ces mythes ont une chose en commun : ils justifient la ségrégation des personnes transgenres.

Pensez-y : si nous croyons tous que les personnes transgenres sont confuses, folles, psychologiquement instables, … alors pourquoi voudrions-nous leur octroyer une place d’égal à égal dans notre société ? si elles ne sont pas normales et vraies, pourquoi voudrions-nous pour elles plus que de l’invisibilité ?

Car il s’agit en fait d’une collection calculée de stéréotypes qui sert à maintenir le système patriarcal.

Tout en sachant que ces dix mythes sont faux, vous en savez plus sur les personnes transgenres que la plupart des gens dans notre pays aujourd’hui.

Et, grâce à cette connaissance, les personnes trans ont de meilleurs chances d’être comprises et acceptées par notre société.

Maintenant, prenez une minute pour réfléchir à la puissance de cette idée pour le mouvement LGBT et féministe dans son ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *