TRANSSEXUALITÉ

transgenre ,personne transgenre,Transsexualité,transgendérisme

Une personne transsexuelle est une personne qui s’estime appartenir sur les plans psychique, social et sexuel à l’autre sexe que celui qui lui a été attribué à la naissance.

On peut dire que l’inconvénient du terme “transsexualité” réside dans le fait qu’il est couramment confondu avec la sexualité. La transsexualité n’a rien à voir en tant que telle avec la sexualité. La transsexualité consiste à ressentir une identité de genre clairement masculine ou féminine, mais qui ne correspond pas au sexe attribué à la naissance.

FEMALE MASK – STACY  STARTING AT: $350.00

※ Trop réaliste d’aspect et de sensation

※Excellent FEMALE MASK- STACY feminin super souple

transgenre ,personne transgenre,Transsexualité,transgendérisme

http://www.feminization.us/female-mask-full-hood-c-1.html

La transsexualité n’est pas non plus synonyme de traitement de réassignation sexuelle ou d’opérations. Certaines personnes transsexuelles choisissent en effet d’harmoniser leur corps à ce qu’elles ressentent en leur for intérieur et à l’image qu’elles donnent d’elles, mais il existe aussi des raisons pour lesquelles des personnes transsexuelles se contentent de mener une vie sociale dans le rôle de genre qu’elles souhaitent et ne désirent bénéficier d’aucune aide médicale. On compte également un très grand nombre de personnes transsexuelles qui n’osent pas ou ne peuvent pas manifester socialement leur rôle de genre (Motmans, 2009).

Le terme transsexualité est souvent critiqué pour son caractère ‘médical’, mais il demeure cependant le terme le plus connu et le plus courant et de nombreuses personnes trans l’utilisent elles-mêmes pour se qualifier. Ce terme est aussi repris dans la législation belge mais plusieurs associations transgenres souhaiteraient que le terme de “transsexuel-le-s” disparaisse en raison de son caractère idéologique, pathologique et discriminant.

transgenre ,personne transgenre,Transsexualité,transgendérisme

Quel est le taux de fréquence de la transsexualité?

La transsexualité est une phénomène rare. Ses estimations varient fortement dans la littérature. Les chiffres les plus récents datent de 2007 et indiquent une prévalence de transition d’homme vers femme de 1 sur 12 900 et une prévalence de transition de femme vers homme de 1 sur 33 800 (De Cuypere et al., 2007). Ces chiffres varient fortement d’une région à l’autre.

transgenre ,personne transgenre,Transsexualité,transgendérisme

Causes de la transsexualité

Le sentiment d’identité de genre est déterminé entre autres par des processus neurobiologiques. Les causes possibles de la transsexualité ne sont pas encore certaines. Divers domaines scientifiques ont déjà proposé des explications. La neurologie a déjà permis de constater qu’un noyau dans l’hypothalamus pourrait être partiellement responsable de ces plaintes de genre. Divers courants de pensée de la psychologie se sont déjà penchés sur tous les éléments pouvant perturber le développement d’un individu durant sa petite enfance.

Aucune discipline scientifique n’est cependant encore parvenue à fournir une réponse définitive permettant d’expliquer l’origine du phénomène. On s’accorde de plus en plus sur un ensemble de causes. Il faut comprendre par cela que plusieurs facteurs, dépendant à la fois de la biologie, de la psychologie du développement et des aspects relationnels et sociaux, sont peut-être à la base de ce phénomène et peuvent engendrer de graves plaintes de genre ou la transsexualité et les perpétuer.

transgenre ,personne transgenre,Transsexualité,transgendérisme

Prise de conscience des sentiments trans

Les conflits surviennent souvent à l’adolescence, lorsque le développement du corps en homme ou en femme s’accélère. Le garçon ou la fille transsexuel(le) commence alors souvent à se sentir désespéré(e) et incapable de combattre l’évolution corporelle non désirée, ou de l’accepter. Le conflit intérieur est souvent intense durant cette période. Le fait de ne pas savoir quoi faire de soi et de son identité mène certains à des pensées suicidaires. Il n’y a en effet aucune solution ni aucun remède en vue et l’on n’estime pas envisageable de devoir continuer à vivre de cette manière. Certains se replient totalement sur eux-mêmes et mènent une existence solitaire sans perspectives d’avenir. D’autres cèdent à la pression sociale et essaient de passer outre le fait que la nature leur a attribué ‘le mauvais sexe’. Ils se sentent emprisonnés dans leur corps et prennent conscience du caractère désespéré de leur désir. Ils se rendent comptent du fait qu’il est presque impossible de concrétiser dans le monde réel leur certitude d’être une femme dans un corps d’homme ou un homme dans un corps de femme.

C’est cette prise de conscience qui pousse certains à essayer de se résigner à la situation. Certains vont même jusqu’à se marier et à fonder une famille dans l’espoir de pouvoir ainsi se réconcilier avec leur sexe biologique et en supposant y parvenir. Il ressort toutefois des nombreux récits de personnes transsexuelles ayant vécu de telles expériences que l’identité de genre ne s’avère pas “vaincue” si facilement. Avec le temps, ces personnes se retrouvent presque toujours confrontées à leur problème. Elles se rendent compte du fait que toutes leurs tentatives de se résigner à leur sexe biologique n’ont abouti à rien. Dans leur tentative de nier leur identité et dans leur désarroi, certains se demandent parfois pendant un certain temps s’ils ont des préférences homosexuelles ou lesbiennes.

Pour beaucoup, leur vie est bouleversée le jour où ils tombent par hasard sur des ouvrages consacrés à la transsexualité ou lorsqu’ils en entendent parler par d’autres médias. Ils se reconnaissent dans la description de cette thématique et dans les témoignages des autres. Ils comprennent pour la première fois avec certitude ce qui leur arrive. Ils éprouvent un immense soulagement en constatant que d’autres sont aux prises avec les mêmes sentiments, contrairement à ce qu’ils ont cru pendant longtemps.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *