Un trans adulte c’est pas facile

4x14
Le monde avance paraît-il. Les femmes votent. Les hommes de couleurs ne se font plus cracher dessus à chaque rue. Le mariage homosexuel est toléré. Du bout des lèvres n’oublions pas. La femme peux agir plus librement.
Du côté des transexuels par contre, ont se fais toujours harceler. Frapper. Jugé. On nous hurle dessu. On nous crache dessus. On nous urine dessus.


Les trans on beau faire tout ce qu’il peuvent pour ne pas se faire haïr, se faire apprécié, ce qu’on aura gagné c’est ce que nous avons crée. Soi:Un magasine, des sites pour acheter de quoi nous cacher.
Le monde fais comme si il nous ignorait. Essaye de nous ignorer.
Ou nous insulte.

Être un trans adulte c’est pas facile de tout les côté.
Pour les jeunes transexuel non plus.
Il faut le « caché » à ses parents tout en gardant son apparence et qon style vestimentaire devant eux. Accepter leurs hurlement lorsque il s’apercoivent que tu as un calecon ou un soutif rembourré.
Lutter contre leurs décision de faire de toi quelqu’un de « normal. »
Mais y a aussi en cours. Le tout 1er jours. Lorsque tu porte baggy, bande, binders (T-Shirt compressif/Underwork/T-Kindom), T-shirt homme, caleçon, chaussette dans le caleçon. Ou alors au contraire soutif rembourré, slim, cotons sur les hanches, colier, rouge à lèvre, eye-liner mascara. Ca bloque pas au début. Le prof dit pas ton prénom. Ton voisin te sourit. Les gens ne te regarde pas mal. Tu t’assois etc. Et là malheurs. Ton prof dit ton prénom. Vlan. Finit. Foutu. Niqué. Tout le monde t’as grillé. Tu le savais que ca arriverais. Mais intérieurement ca fais mal. Très mal. T’entends des chuchotis surpris. Et ton estomacs se broie. Les prochain jours tout le monde va t’éviter. C’est comme ca. Ca restera comme ca.

Et c’est comme ca que c’est déroulé ma rentrée cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *